A propos de Sofinco Espace Pro

Un marché de l’occasion en pleine explosion !

8 français sur 10* se tournent vers l’occasion pour des raisons économiques, en effet les prix sont inférieurs au neuf. Pouvoir réaliser un achat éco-responsable pèse également dans la balance et près d’un Français sur 2 adopte cette démarche dans le but de préserver l’environnement.

Boosté par le digital et des sites comme LeBonCoin (6ème site le plus visité en France) ou encore Ebay, ce marché en pleine expansion attire des acheteurs capables de dépenser en moyenne entre 1200€ et 3000€.

Ce mode d’achat encore marginal il y a quelques années intéresse aujourd’hui de plus en plus d’enseignes ! En un mot : ne ratez pas cette occasion de développer votre activité. 

(*) Selon les résultats d’un sondage Pollfish réalisé sur le Site-annonce.fr, Juin 2020


Comment le marché de l’EDM peut-il tirer son épingle du jeu ?

Plus d’une vente de seconde main sur 4** concernent des meubles ou articles de décoration.

En 2020, malgré la crise COVID-19, le marché de l’occasion a généré plus de 7,4 Milliards d’euros, dont près de la moitié provenant du web***.

Autrefois jugé dévalorisant, de plus en plus d’acteurs comme Electro Dépôt, Fnac Darty, Cdiscount ou encore E.Leclerc Occasion ont aujourd’hui fait du marché de la seconde main leur coqueluche.

Le marché de l’EDM a toute sa place face à la grande distribution. Renforcement de votre image éco-responsable, fidélisation de votre clientèle : et si 2021 était l’année du passage à la seconde main ?

(**)(***) Selon les résultats d’une étude par Xerli Precepta, Février 2021


La Reboucle, la plateforme de seconde main par La Redoute

L’enseigne Roubaisienne a su rebondir sur cette nouvelle tendance en passant à la seconde main avec un nouveau site dédié à la revente d’objets déco, de meubles et de vêtements.

 Pour fidéliser sa clientèle et engendrer des ventes sur son site en ligne, La Redoute propose à ses clients le virement classique ou bien le système de recevoir une e-carte cadeau abondée de 25%.

 Ainsi, ce principe d’économie circulaire génère chez les consommateurs du pouvoir d’achat additionnel.